Prouesses techniques by Chalets Bayrou

Il est un domaine méconnu et pourtant très pointu aux Chalets Bayrou, celui des marchés publics. Des projets relevant bien souvent autant de l’aventure humaine que du défi technique. Chaque réalisation conforte l’entreprise dans sa conviction que tout est possible, et chaque expérience enrichit ses savoir-faire.

Petit tour d’horizon qui en dit long…


Les chantiers de « l’extrême »

En 1914, au col du Lautaret (2057 m), Ferdinand Bayrou bâtissait l’hôtel de la Compagnie Paris-Lyon-Marseille. En 2016, sur les ruines de l’hôtel, les équipes Bayrou livraient la Galerie de l’Alpe, située au cœur du Jardin botanique alpin. Une partie du bâtiment est entièrement réalisée en bardeaux de mélèze labellisé Bois des Alpes. Un challenge en regard de la quantité de bois nécessaire. Le chantier est d’ailleurs pris en cas d’école par l’Association du Bois des Alpes. Et afin de respecter les délais, les couvreurs ont affronté le plein hiver avec des températures de – 30°C.
Encore plus haut : le refuge du Mont-Viso à 2650 m d’altitude, dans le Queyras… Vingt hommes des Chalets Bayrou ont rénové trois mois durant ce refuge du Club Alpin Français, exigeant une vingtaine d’héliportages quotidiens de matériaux et équipements !

Les incontournables en station

Le réaménagement de l’ensemble du front de neige à Monetier (Serre Chevalier) met en valeur une perspective panoramique sur le village, en respectant une continuité architecturale. Le tout en mélèze de pays et avec une belle toiture en joints debout. Les gares de télécabine de Ratier (Serre Chevalier) se distinguent par le parti-pris béton contemporain avec toiture en joints debout pour celle de départ, et la toiture arrondie en bois pour celle d’arrivée. Le restaurant d’altitude de Pralong (Serre Chevalier), édifié à 1500 m alors qu’aucun accès n’existait, impressionne par sa dimension : 250 places sous une monumentale charpente en sapin qui a nécessité 120 m3 de bois ! Le nouveau bâtiment d’accueil des remontées mécaniques de la station d’Orcières arbore une charpente de grande portée au faitage inversé, une couverture en bardeaux de mélèze alliée à des bandes de rives en zinc, et une façade en mélèze brossé.

Les réalisations aquatiques

Le Parc du Colombier à Saint-Chaffrey (Serre Chevalier) offre sur 4 hectares un lac biotope et un espace paysager ludique. Les Chalets Bayrou ont construit là des bâtiments en bardage à claire-voie sans aucun clou et tout en mélèze de pays pour une harmonie totale.
Non loin, pour la piscine de La Salle-les-Alpes située face aux pistes, les Chalets Bayrou ont réalisé un plafond en bardage à claire-voie, un bassin en inox, la pose d’immenses baies vitrées, du bardage extérieur à claire-voie, et une toiture végétalisée avec joints debout.


Les commandes atypiques

La salle de spectacles et de congrès de la station des Orres : terrasse hors norme sur poteaux poutres, toiture en bardeaux de mélèze et en zinc joints debout, murs intérieurs en panneaux acoustiques perforés, parquet sur champs en chêne… Une intégration paysagère exceptionnelle.
La Maison du Bois dans les Alpes de Haute-Provence : une charpente arrondie avec une structure extrêmement complexe mariant le mélèze et le douglas… Une réalisation primée au Salon Européen du Bois.
La première pépinière d’entreprises de Briançon : architecture en cône, charpente et toiture arrondies, bardage à claire-voie.
L’habitat partagé « Abricot » à Briançon : 8 logements, un entrée collective en verrière pour accumuler la chaleur, des volets roulants automatisés en fonction du soleil, une chaudière collective à granulés bois, un système de murs accumulateurs de chaleur, du solaire thermique pour l’eau… et du mélèze de pays.